ERPL’accessibilité des Etablissements recevant du public (ERP) est une obligation légale.

Tous les ERP existant doivent se mettre en conformité avec la réglementation accessibilité. Cette loi fait référence à la loi handicap du 11 février 2005 précisant que « les conditions d’accès des personnes handicapées dans les ERP doivent être les mêmes que celles des personnes valides, ou à défaut d’une qualité d’usage équivalente ».

Ainsi tous les bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes sont admises sont concernés (bâtiments publics tels que les cinémas, magasins, écoles, mairies, etc… et bâtiments privés regroupant les restaurants, hôtels/gîtes, etc…

 

 

L’accessibilité des ERP vise 3 objectifs complémentaires :

  • Améliorer la qualité de l’accueil de toute personne en situation de handicap ou à mobilité réduite et faire qu’elle puisse accéder aux bâtiments pour bénéficier des prestations offertes dans les mêmes conditions adaptées,
  • Améliorer les conditions de travail du personnel salarié handicapé de ces établissements (autonomie, performance, santé et sécurité),
  • Et le troisième objectif étant de contribuer à l’intégration des personnes en situation de handicap dans la société.

Concernant la commune de Saint-Sixt, la mairie, l’école et la cantine seront les priorités dans un premier temps, avec peu de modifications ou travaux à effectuer (panneaux de signalétique à installer, petits travaux concernant les bordures d’allées menant aux différents espaces, bandes adhésives contrastées sur les marches d’escaliers,…).Dans un second temps, l’église du village et la salle communale seront des chantiers plus conséquent en terme d’accessibilité et seront traités à plus longs termes engendrant des modifications ou travaux plus importants, ainsi que des travaux de voiries à programmer concernant en particulier la mise aux normes des trottoirs (hauteur et bateaux).

Une commission de travail s’est donc mise en place au sein de la Mairie de Saint-Sixt afin d’élaborer un agenda d’accessibilité programmé que nous devons déposer en préfecture fin septembre 2015 s’écoulant sur une durée de trois ans. La commission a fait appel à des partenaires extérieurs tel que l’UNAPEI ainsi que des personnes en situation de handicap afin d’échanger sur les améliorations possibles en termes très concrets.