LE BRULAGE A L'AIR LIBRE,
une pratique polluante ! 

Alors que le printemps arrive, les brûlages de végétaux se multiplient.
Activité interdite, car émettrice de plusieurs polluants dont les particules fines, elle reste pourtant pratiquée. En effet, en Rhône-Alpes on estime que 9% des maisons individuelles ont recours à cette pratique.[1]

Dans la vallée de l’Arve, zone sensible pour la qualité de l’air,
il est encore plus important de ne pas brûler les déchets verts ! 

 

 

D’autres solutions existent : compostage, broyage puis paillage des plantations, ou apport en déchetterie. 

Attention aux idées reçues : le trajet pour l’apport en déchetterie reste bien moins polluant pour la qualité de l’air que le brûlage sur place des déchets  végétaux! En effet, « Brûler 50 kg de végétaux émet autant de particules qu’une voiture à moteur Diesel récente qui parcourt 6000 km! » [2]

 [1]  Source ADEME

[2]  Source Air Rhone Alpes 2012 – cf illustration page suivante.

       Une pratique interdite !

Particuliers, entreprises, collectivités, … pour tous, le brûlage à l’air libre des déchets et l’écobuage sont strictement interdits sur l’ensemble du territoire de la vallée de l’Arve, en dehors de dérogations préfectorales spécifiques.

En effet :

-          L’article 84 du règlement sanitaire départemental interdit tout brûlage à l’air libre des déchets ménagers depuis plusieurs années.

-          L’arrêté préfectoral n°2012131-0019 interdit toute pratique d’écobuage ou de feu de forêt herbes ou broussailles dans le périmètre du PPA.

ATTENTION : Toute incinération de végétaux est passible d’une contravention de 450 €  (article 131-13 du nouveau code pénal).

SPOT HUMORISTIQUE D'AIR RHONE ALPES

 

(tous droits réservés - 2014)

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Informations supplémentaires