Le PPA (plan de protection de l'atmosphère)

L'amélioration de la qualité de l'air est devenue un enjeu de santé publique. Sa détérioration est signalée par les scientifiques comme responsable de plusieurs milliers de morts ou malades en France.

Découlant de la loi de 1996 un PPA a été mis en place sous l'autorité du Préfet en mai 2010. Il concerne la vallée de l' Arve et son objectif est de ramener la qualité de l'air aux normes de la législation européenne.

Le PPA concerne 41 communes de la vallée de l'Arve, parmi lesquelles celles du Pays Rochois.

Les communes du Pays Rochois constituent l'entonnoir d'accès par l'ouest des pollutions qui touchent la vallée de l'Arve sans toutefois dépasser les seuils admis concernant les particules fines en suspension, l'ozone et les oxydes d'azote.

Les dépassements en particules sont observés surtout en hiver au fond de la vallée et durant des pics liés aux conditions météo. Elles concernent surtout le chauffage domestique et les bouchons routiers.

Le bilan présenté le 11 avril 2011 à Bonneville a conduit à préconiser différentes formes d'interventions.

4 mesures pérennes :

  • réduire les émissions de combustion en renforçant leur surveillance et en promouvant les installations les moins émettrices de particules
  • interdire le brûlage des déchets verts et promouvoir des alternatives
  • réduire les émissions des transports liés au tourisme par des transports en commun ou, dans les transports liés à l'industrie, par des plans de déplacement et de livraison, par le contrôle des surchages et le respect de la norme Euro
  • réduire les émissions industrielles

3 mesures temporaires :

  • interdire les chauffages d'appoint au bois peu performants
  • reporter le trafic transfrontalier en période de pics (ex : vers la Maurienne)
  • interdire les feux d'artifice par mauvaises conditions atmosphériques

Ces propositions ont fait l'objet d'une enquête publique entre le 26 septembre et le 28 octobre

Sur le territoire de la commune il existe déjà une interdiction du brûlage des déchets verts avec une alternative : le transport vers la déchetterie du Pays Rochois et le compostage ( la CCPR met à la disposition des habitants des composteurs particuliers).

 

Informations supplémentaires